Top 10 : les tifos du week-end

par • 06/11/2018 • A la une, Top 10 des tifosCommentaire (0)922

C’est l’heure de votre rendez-vous hebdomadaire avec les plus beaux tifos du week-end dernier. Les critères du classement ne varient pas : qualité, esthétisme, complexité sont évalués. Et les supporters se sont donnés corps et âme pour nous offrir une sélection particulièrement relevée.

10. Acireale 1-3 Bari 

On commence notre classement en Sicile, où les tifosi d’Acireale ont animé leur tribune avec un voile au nom de leur ville. De quoi galvaniser les joueurs, qui n’ont pourtant pas réussi à remporter ce match de gala contre Bari tombé en Serie en D.
9. Parma 0-0 Frosinone  
On reste en Italie, cette fois-ci en Serie A. Du blanc, du bleu et du jaune. Les couleurs du club étaient à l’honneur dans la Curva Nord de Parme. “Si vainqueurs nous ne serons pas magnifiques, si vaincus nous resurgirons”, signifiait la banderole.
8. Reims 1-0 Monaco

Plus de 23 ans qu’ils s’époumonent sans relâche pour supporter le Stade de Reims. Les Ultrem ont affiché leur longévité grâce à une animation “Ultras Rémois depuis 1995”, en alliant voile ronde de 300 mètres², 509 mètres de bandes et 2500 drapeaux.
7. SV Austria Salzbourg 3-2 SV Strasswalchen
Racheté en 2005 par Red Bull avant de renaître quelques mois plus tard grâce à l’initiative de ses plus fervents supporters, l’Austria Salzbourg continue son chemin en quatrième division autrichienne. Mais la passion est toujours présente, en témoigne ce tifo déployé ce week-end pour célébrer les 5 ans de l’amitié avec les Allemands de Saarbrück.
6. Karlsruhe SC 2-1 Würzburger Kickers
Les déboires sportifs de Karlsruhe – qui après avoir manqué de quelques secondes la promotion en Bundesliga en 2015 évolue aujourd’hui en 3.Liga – n’ont pas ébranlé la ferveur ultra. Pour le dernier match de leur équipe au Wildparkstadion – qui va être rénové – les supporters du KSC ont rendu un dernier hommage à leur arène historique. Le message : “Tout a commencé dans ce complexe sportif, où nous avons vécu des moments inoubliables.” Un craquage colossal tout autour du terrain a parachevé le spectacle.

 

5. Brøndby IF 0-1 FC Copenhague 
Réputé comme l’un des matchs les plus chauds d’Europe, opposant deux grosses scènes ultras, le derby de Copenhague a une nouvelle fois tenu toutes ses promesses. Sur trois tribunes, le stade de Brondby s’est recouvert de voiles, bandes de couleurs, feuilles et papelitos. La photo laisse présager de la ferveur qui a accompagné l’entrée des joueurs. Sur le terrain, les visiteurs s’imposent.
4. AIK 0-0 GIF Sundsvall
En Suède, les supporters de l’AIK ont réalisé un tifo en l’honneur d’un des hommes les importants du football suédois et de leur club : Lennart Johansson. Président de l’UEFA entre 1990 et 2007, l’homme est intimement lié à l’AIK, dont il a été président entre 1967 et 1980 et dont il est toujours le président d’honneur.
3. Hammarby 1-0 Häcken 
Kennedy Bakircioglu, joueur mythique d’Hammarby qui jouait son dernier match, a reçu un accueil à la hauteur de sa carrière. Le club suédois a décidé de retirer son numéro, le 10, en hommage. Les supporters ont eux réalisés un magnifique tifo sur trois tribunes. Un portrait de lui célébrant un but s’affichait notamment dans le virage.
2. Legia Varsovie 4-0 Gornik
 
Inutile de présenter le Legia Varsovie, club qui alimente régulièrement notre classement depuis plusieurs années, et très souvent en haut du podium. Ce week-end, les ultras locaux ont opté pour un tifo en trois parties, reprenant les paroles de l’hymne polonais. La raison ? Le 11 novembre 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale, la Pologne retrouvait son indépendance avec la proclamation de la Deuxième République. L’animation a été ponctuée par un impression spectacle pyrotechnique, aux couleurs du drapeau polonais. Évidemment.
1. Galatasaray 2-2 Fenerbahçe
Galatasaray trône fièrement au sommet de notre classement cette semaine. À l’occasion du derby stambouliote face au Fener’, les locaux ont opté pour une chorégraphie en deux temps, mêlant feuilles et voile à l’effigie de Fatih Terim, figure emblématique du club. Les supporters de Galatasaray en ont également profité pour rappeler qu’ils détenaient 21 titres de champion de Turquie, soit 2 de plus que leur rival. “Votre rêve, notre réalité”, narguait la banderole complétant l’animation. L’ambiance était aussi électrique sur le terrain, puisqu’une bagarre a éclaté entre joueurs des deux équipes. À signaler qu’un supporter de Fenerbahçe est décédé d’une crise cardiaque pendant la rencontre et que les visiteurs ont décidé de quitter leur parcage en signe de deuil.

Avec Thomas Boraca

Merci d’envoyer photos et vidéos uniquement à cette adresse : top10destifos@lagrinta.fr !

Clément Le Foll Twitter @lefollclement
Pin It

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1