Top 10 : les tifos du week-end

par • 30/10/2018 • A la une, Top 10 des tifosCommentaire (0)1503

Vous en avez désormais l’habitude, le mardi place au dix meilleures chorégraphies dans les stades du monde entier.  Les critères du classement ne changent pas : qualité, esthétisme, complexité sont évalués. Top 10 des tifos du week-end. 

 

 

 

 

 

10. Miedź Legnica 0-5 Śląsk Wrocław 
On commence gentiment par la Pologne où quelques chorégraphies assez simples, mais sympas, se succèdent. Les buts encaissés aussi se sont enchaînés.
9. Ajax 3-0 Feyenoord
Là aussi, on fait dans la simplicité du côtés des Ajacides. Des symboles oldschool, dont le fameux ballon en cuir et le vieux logo de l’Ajax recouvrent le F-Side. On a vu déjà mieux pour ce qui est leur match le plus important de l’année.
8. Lechia Gdańsk 2-1 Arka Gdynia
 

 

Retour en Pologne, beaucoup de références locales sur une rivalité ancrée. La banderole elle cite carrément le numéro du siège d’Arka Gdynia. Le tout ne pouvait se conclure que par un bon craquage de fumis.
7. OM 0-2 PSG

Le Vélodrome a fait le plein pour la réception du PSG. Un tifo ciel et blanc sur tout le stade et un voile en l’honneur du célèbre Depé en haut du virage qui porte son nom. Les Winners et eux ont opté pour une animation intéressante en deux temps avec cette banderole provocatrice : “Acheter l’étoile rouge ne vous fera pas gagner l’étoile jaune”. Bien trouvé, mais ça aurait été encore meilleur si l’implication du PSG dans cette histoire de match truqué avait été avérée.
6. Gabès 0-2 Stade Gabésien
“L’envie de détruire est aussi une envie créatrice”. C’est par cette citation de Picasso que les Eagles 09 de Gabès ont déployé un voile aux détails soignés. Vriament propre.
5. NK Maribor 1-2 Olimpija Ljubljana
Détour par la Slovénie. La banderole des Viole Maribor récite l’un des poèmes du Général Rudolf Maister (à droite, avec en fond ses soldats). Le voile représente lui la ville, ainsi que la frontière nord de la Slovénie. Qui a dit que les supporters n’étaient pas cultivés ?
4 Nimes 1-1 Saint-Etienne
Au pied de notre podium, les Nîmois surfent sur leur dynamique de la montée. Notamment en tribunes où les Nemausus 2013 ont profité de la venue de Saint-Étienne pour réaliser un tifo à feuilles de qualité sur la latérale. Une réussite à souligner pour un jeune groupe non ultra avec une tribune au public pas forcément adapté pour ces synchronisations millimétrées. Du côté du pesage, les Gladiators ont tenté deux animations sans trop de réussite : une contre la répression et une autre contre le racisme à l’occasion de la semaine du FARE (Football Against Racism in Europe). À noter que des affrontements ont impliqué des supporters des deux camps en marge de la rencontre.
3. Universidad de Chile 2-0 Universidad Católica 

 

Sur le podium direction le Chili avec le grand clasico. La barra de la U, Los de Abajos, a fait dans le classique. Le tifo géant rassemble les différents symbole d’Universidad, telle la chouette, et l’emblème de la barra sur fond bleu et rouge traditionnel. Plus original, la U a dans un second temps  choisi d’immortaliser des moments mythiques de ses vieilles gloires contre la Católica dont la célébration de son ex-capitaine Luis Mussri.  Simple et efficace.

2. Vitoria Guimarães 1-1 Sporting Braga

 

 

Grosse rivalité au Portugal, et comptez sur les White Angels pour “bien” accueillir leurs homologues de Braga. Le voile rappelle que Guimarães a joué un rôle important dans la fondation du Portugal : “Ici est né le Portugal”. Concernant leur rivaux, qu’ils appellent “marocains” en référence à l’héritage de l’empire du monde arabe, une petite insulte leur a été adressée en arabe par les White Angels dans le coin du voile censé représenter leur région d’origine. Une banderole était aussi réservée à l’entraîneur de Braga, Abel Ferreira, demandant au moins 15.000 supporters au stade lors des matchs à domicile de son équipe : “Abel [ici] pas besoin de demander on est toujours plus de 15000 !!”

1. De Graafschap 4-1 Excelsior

Une première dans l’histoire du Top 10 des tifos :  La Brigata Tifosi de Doetinchem (Pays-Bas) occupe la tête de notre classement symbolique. Un travail de trois mois a été nécessaire pour fêter en grandes pompes ses 15 ans. Un immense voile de 3300 mètres a été dressé sur presque l’intégralité des tribunes. Cette chorégraphie rappelle les glorieux moments et les déception de l’histoire de Graafschap. Et le rendu est très sympa.

 

Avec Thomas Boraca

Merci d’envoyer photos et vidéos uniquement à cette adresse : top10destifos@lagrinta.fr !

 

Adrien VERRECCHIA Twitter @MrVerrecchia
Pin It

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1