Top 10 : les tifos du week-end

par • 06/12/2016 • A la une, Top 10 des tifosCommentaire (1)2575

Comme chaque mardi, voici le Top 10 des plus beaux tifos du week-end. Le classement est établi selon les critères suivants : l’originalité, la créativité, la complexité et la qualité des chorégraphies. Peu d’animations à se mettre sous la dent ce week-end, on sent que la fin d’année est proche. Encore un petit effort les artistes, c’est bientôt la trève !

10. Pescara 1-1 Cagliari

10-pescara-1-1-cagliari-2 10-pescara-1-1-cagliari

On ouvre le Top 10 en Italie avec un anniversaire. Pour la venue de Cagliari, les Pescara Rangers célèbrent leurs 40 ans d’existence. Pour fêter ça, les ultras déploient plusieurs voiles sur la partie basse de la tribune. Au centre, un “40” entouré d’un laurier. Et de chaque côté, les dates “1976” et “2016”. L’animation est complétée par des petits drapeaux bleus et blancs.

9. Deportivo Cali 1-1 Atletico Bucaramanga

9-deportivo-cali-1-1-atletico-bucaramanga

Direction la Colombie, où les supporters de Cali se sont illustrés en déployant un tifo à base de feuilles sur toute la tribune latérale. La partie basse est verte, et la partie haute est blanche. Au centre, le logo historique de l’Asociación Deportivo Cali, avec les lettres”CFC” encadré d’un losange, comme “Cali Football Club”, premier nom du club. Sur le terrain, l’équipe entraînée par Mario Yepes doit se contenter du match nul.

8. Sporting Charleroi 1-3 Standard de Liège (interrompu)

8-sporting-charleroi-1-3-standard-de-liege

Pour ce derby wallon, les ultras de Charleroi accueillent le Standard en recouvrant l’intégralité de leur tribune avec un grand voile représentant le personnage de Hulk. Sur la grille, une banderole qui reprend le célèbre titre des Daft Punk “Harder-Better-Faster-Stronger”. Ce n’est pas ce tifo qui ne restera pas dans les mémoires, mais les lancers de pétards par les fans du Standard, puis de projectiles par ceux du RCSC, entraînant plusieurs interruptions avant que la rencontre ne soit définitivement arrêtée.

7. Stade Rennais 2-0 ASSE

  7-stade-rennes-2-0-asse-3

Le déplacement à Rennes était l’occasion pour les Magic Fans de fêter leur 25e anniversaire à l’extérieur. Niveau animation en parcage, place d’abord à un craquage de fumigènes pour alimenter une “banderole graffiti” portant la mention “Culture Dep 25 ans” ainsi que trois personnages ultras. Plus tard, une animation avec des papelitos verts, des pastilles rondes portant des symboles du groupe et du Kop Nord, et une nouvelle banderole représentant deux cortèges des MF et la tête de mort, emblème de l’association. Ils sont accueillis par le Roazhon Celtic Kop qui sort un tifo à bandes couvrant le bas de la tribune, où est inscrit le nom complet “Stade Rennais Football Club”, agrémenté par une cocarde éclatée. Malheureusement pour les Magic, les Verts ne récompensent pas la fidélité de ses supporters, et s’inclinent 2-0.

79-stade-rennes-2-0-asse-3

7-stade-rennes-2-0-asse-2

6. Deportivo La Corogne 5-1 Real Sociedad

6-deportivo-la-corogne-5-1-real-sociedad

La réception de la Real Sociedad coïncide avec le deuxième anniversaire de la mort de Francisco Javier Romero Taboada, alias “Jimmy”, membre des Riazor Blues, tué à Madrid lors d’une bagarre face aux supporters de l’Atlético. Bien que justice ait été rendue, les amis de Jimmy ne veulent pas oublier. Sur un voile, ils dessinent son portrait entouré d’un laurier doré et des trois mots “Jimmy”, “Abuelo”, “Vive” sur des parchemins. Sur une banderole, l’inscription “O teu eterno sorriso brilla dende o ceo”, signifiant en galicien “ton éternel sourire brille dans le ciel”. Les joueurs du Depor ont offert une écrasante victoire à leur défunt supporter.

5. FC Zürich 2-0 Wil

5-fc-zurich-2-0-wil-2

Pour ce match de 2e division suisse, le FC Zürich reçoit Wil. Les Boys Zürich en profitent pour sortir un tifo massif dans la Südkurve. De haut en bas, on trouve un voile accroché au toit avec écrit “Boys FC Zürich” avec de grosses lettres en 3D. Dans les gradins, un voile avec le logo du club zurichois, et “1996” indiquant la date de création du groupe, le tout entouré de feuilles bleues dans le reste de la tribune. Et sur la grille, la banderole “die 1.im stadion – die letschte dihei”, autrement dit “les premiers au stade – les derniers à la maison”.

4. Aarau 1-0 Wohlen

4-aarau-1-0-wohlen 4-aarau-1-0-wohlen-2

Le groupe de supporters de Aarau, les “Adler’86”, profite du derby face à Wohlen pour célébrer ses 30 ans d’existence. Un tifo double, avec un premier voile suspendu, sur lequel on peut voir le nom du groupe ainsi que “30 johr a dinere siite” (“30 ans, et pour toujours”) au premier plan, une silhouette de bâtiments de la ville au deuxième plan, et le stade de Aarau en arrière-plan. Ce premier voile tombe, et laisse place à un deuxième étendu sur la tribune, représentant un aigle. Une banderole rappelle également les “30 johr” et les dates “1986-2016”.

3. KF Tirana 0-0 Partizani Tirana

3-tirana-0-0-partizan-1 3-tirana-0-0-partizan-2 3-tirana-0-0-partizan-5 3-tirana-0-0-partizan-4 3-tirana-0-0-partizan-6

Le derby de Tirana débute jeudi à 14 heures et se termine… vendredi après-midi. La cause ? L’éclairage du stade Selman-Stërmas s’est soudainement interrompu, obligeant l’arbitre à reporter la rencontre au lendemain. Un incident qui vient animer un derby déjà marqué par des animations en tribunes. Du côté des locaux, les Tirana Fanatics optent pour un tifo animé et offensif : un voile à la verticale représentant une rue, puis un Joker qui monte devant le voile, tenant en main une carte à l’effigie du groupe. Sur la grille, une banderole “It’s simple. We smash the reds” (“c’est simple. On défonce les rouges”). Première interprétation : la banderole s’adresse au club adverse, qui joue en rouge. Seconde interprétation : le message renvoie à la frange Antifa des ultras d’en face, la phrase “Smash the reds” étant fréquente dans les milieux des Skinheads. Le deuxième choix est certainement le bon : un voile portant le nom du groupe Leksione Falas est exhibé, sur lequel un chevalier bleu et blanc s’en prend à foulard rouge où sont dessinés la faucille et le marteau. Un autre voile est déployé par les fans pour rendre hommage à leur ami défunt Nard Xhuxhi. En face, les ultras du Partizani déploient le personnage Andy Capp sur un voile, entouré de feuilles où des pintes de bière sont dessinées.

2. Dinamo Bucarest 3-1 Steaua Bucarest

2-dinamo-fcsb-2 2-dinamo-fcsb-4 2-dinamo-fcsb-3

Pour ce derby de Bucarest, les fans du Dinamo déroulent un tifo en deux temps. D’abord, un grand voile accroché au toit qui cache la tribune, et qui symbolise un rideau de théâtre. A l’entrée des joueurs, le rideau tombe, et laisse place à une animation en 3D où un supporter d’un côté, et un père et son fils de l’autre, se dirigent vers le stade. En haut de la tribune, une banderole “Istoria reînvie gloria tinereţii”, et en bas, une autre “de mână cu cei mici redăm culoare vieţii”. Une phrase que l’on pourrait traduire par “L’histoire ranime la gloire de la jeunesse, donner la main à ses enfants redonne des couleurs à la vie”.

1. Spartak Moscou 2-1 Rubin Kazan

1-spartak-rubin-1 1-spartak-rubin-5 1-spartak-rubin-4 1-spartak-rubin-3 1-spartak-rubin-2

Pour la réception du Rubin Kazan, les ultras du Spartak Moscou déploient un tifo sur toute la tribune. Il est à l’effigie de “АВAНГАРД”, soit “Advance Guard”, l’un des groupes de supporters du club. Le voile représente des guerriers d’un côté, et des supporters de l’autre. Au milieu, un bouclier portant les lettres AG, initiales du groupe. Sur la grille, une grande banderole “СО ЩИТОМ ИЛИ НА ЩИТЕ”, qui renvoie au laconisme spartiate, rappelant la tradition selon laquelle les mères ou les femmes de Sparte tendaient le bouclier au guerrier en disant “Avec lui, ou sur lui”, en d’autres termes, “reviens victorieux avec ton bouclier, ou mort sur lui”. La soirée sera animée par de multiples craquages de fumigènes et autres pots de fumée durant toute la rencontre, remportée par les locaux sur le score de 2-1.

Avec Thomas Boraca.

Nous réceptionnons vos photos et vidéos uniquement à cette adresse : top10destifos@lagrinta.fr.

Retrouvez la Tribune des Supporters chaque jeudi sur butfootballclub.fr

Pin It

articles similaires

One Response to Top 10 : les tifos du week-end

  1. Legia57 dit :

    “la phrase “Smash the reds” étant fréquente dans les milieux des Skinheads…”

    là vous racontez n’importe quoi…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1