[Jeu] Dans les yeux de Bielsa contre Brentford en Championship

par • 08/10/2018 • A la une, Premier LeagueCommentaire (0)328

PRINCIPE DU JEU  : Comment regardez-vous un match de foot ? Êtes  capable de vous glisser dans la peau du coach pour percevoir les points forts et les points faibles de votre équipe ? Au programme : décortiquer le match, en ressortant les idées principales de Marcelo Bielsa et marquer un maximum de points !  Chaque idée vaut 1 point. Il y a au moins 27 points à marquer, voire plus ! Let’s play!

 

CONTEXTE DU MATCH POUR BIELSA : Bielsa débute ce match toujours en tête du championnat, et ce depuis, quasiment la première journée. Au-delà de l’écho médiatique que suscite ce personnage, c’est toute la ville qui se remet à rêver de Premier League, comme un rappel du prestige de cet illustre club. Mais avant, il va falloir se sortir de l’étau de la deuxième division. Après un départ tonitruant avec 4 victoires de suite, Leeds ralentit un peu le rythme avec quelques matchs nuls. La rencontre face au Brentford de Dean Smith est l’affiche de la semaine, synonyme de rencontre entre deux coachs ambitieux dans leur idée du football. À noter que Bielsa est en difficulté dans la gestion de son effectif à cause des nombreux blessés.

 

À votre avis, quel était le plan de jeu de Dean Smith sur ce match ?

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR :

  1. Parasiter la 1ère relance de Leeds par un pressing assez haut surtout au niveau de Phillips et Klich pour les empêcher de s’exprimer.
  2. Être capable d’exploser assez vite à la récupération pour mettre sur orbite et créer des 1 contre 1 pour les ailiers ainsi que pour Neal Maupay l’attaquant et capitaine de Brentford.
  3. Jouer dans le dos de Ayling derrière lequel beaucoup de lignes de passes peuvent s’ouvrir de par ses lacunes dans le placement et ses propensions à beaucoup attaquer.
  4. Utiliser les attaques rapides et un pressing par séquence ne signifie pas se faire dominer dans la possession du ballon. Autour de sa plaque tournante Sawyers, Dean Smith veut rivaliser avec son adversaire dans le monopole du cuir et le contrôle du rythme du match. Il prône un football construit et réfléchi qui se déroule plus souvent au sol que dans les airs.

»TEXT

À votre avis, quel était le plan de jeu de Bielsa sur ce match ?

»TEXT

 

ŒIL DE L’AUTEUR :

  1. Bielsa est un adepte du pressing tout terrain. Il ne renie pas cette idée sur ce match puisqu’il demande à ses joueurs d’aller chercher haut et de “chasser” les premiers relanceurs adverses.
  2. Dans l’orientation de ce pressing ou lorsqu’il s’agit de se replacer Bielsa semble avoir demandé à ses joueurs d’emprisonner le jeu de l’adversaire dans l’axe, afin de former un étau qui coupe les relations de passe vers les ailiers vifs et véloces.
  3. L’une des idées bien connues du coach des Whites est d’essayer de maîtriser le ballon tant que possible. Il désire que son équipe fasse circuler le ballon sur la largeur et en profondeur avec beaucoup d’intensité, de vitesse tout en exigeant énormément de courses à vide de chaque joueur afin de créer des brèches dans la défense.
  4. Bielsa souhaite responsabiliser ses défenseurs dans la première relance. Il arrive qu’ils s’intègrent carrément au milieu du terrain.
  5. Chaque joueur doit occuper un espace précis au bon moment. Les joueurs doivent se projeter dans les “halfs-spaces” et utiliser la mobilité de l’attaquant central Roberts.

»TEXT

Vous regardez le match depuis le banc, selon vous qu’est-ce qui fonctionne ou dysfonctionne dans les différentes phases de jeu ainsi que sur le plan individuel en première mi-temps ?

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR SUR CE QUI FONCTIONNE : 

  1. La ligne de 4 défensive lit bien le jeu et surgit très efficacement dans les pieds adverses. Cooper et Jansson sont vraiment souverains dans les duels notamment dans les 25 premières minutes.
  2. Lorsque les joueurs s’approchent de la surface adverse, notamment à gauche, les dédoublements accompagnés des projections dans les “Halfs-Spaces” prévues fonctionnent et permettent de créer le danger. La plus grosse occasion de Leeds survient à la toute fin de la 1ère mi-temps sur un mouvement de la sorte.
  3. Harrison est le seul milieu à surnager un peu côté Leeds. Il se montre disponible et parvient à réaliser quelques différences individuellement.
  4. Le pressing de Leeds réussit à pousser Brentford à la faute et créer chez eux un déchet technique.

ŒIL DE L’AUTEUR SUR CE QUI DYSFONCTIONNE :

  1. Brentford défend avec beaucoup d’intensité et réussit à étouffer Saiz, Alioski et Klich ce qui produit beaucoup de pertes de balle. Les deux équipes veulent attaquer proprement mais comptent énormément de déchet dans leur jeu.
  2. Peacock-Pharell montre des lacunes dans son jeu au pied.
  3. Les quelques tentatives de jeu long directement dans le dos de la défense sont très mal effectuées et complètement inefficaces.
  4. À partir de la 36e minute le pressing à la perte et le repli semble bien difficile à réaliser pour les Whites. L’équipe semble coupée en deux.
  5. Dans la continuité de l’idée précédente Leeds semble émoussé physiquement. Cela est visible dans la phase défensive comme mentionné plus haut. Offensivement, on observe une perte de lucidité dans les choix en possession du cuir, plus de déchet dans les prises de balle et des courses moins pertinentes.
  6. Leeds ne produit sur cette première mi-temps quasiment aucune frappe de balle intéressante ni centre amenant du danger.
  7. La défense qui parvient à récupérer beaucoup de ballons ne parvient définitivement pas à trouver des relais à l’intérieur du jeu. Le trio Mokotjo, Yennaris et Sawyers qui associe mobilité, technique et puissance réussit à asphyxier l’expression collective de Leeds. Le jeu est parasité par les petites fautes tactiques.
  8. Les coups de pied arrêtés sont très mal tirés.

»TEXT

Avec un 0-0 à la mi-temps et de grandes difficultés dans l’installation de son jeu, quels ont été les changements et transformations de Bielsa vus en seconde mi-temps qui ont permis ce 1-1 au tableau d’affichage ? 

»TEXT

ŒIL DE L’AUTEUR :

  1. Jusqu’à la 60ème minute le match ne propose quasiment aucune différence avec la 1ère mi-temps. Bielsa semble impuissant. Les joueurs paraissent en grande difficulté sur le terrain. Le but de Maupay sur penalty suite à une perte de balle très dangereuse de la défense des Whites dans leur camp réveille un peu tout le monde.
  2. Bielsa opère un changement au milieu de terrain dans le même timing en sortant Klich pour Forshaw. L’objectif est d’apporter un joueur frais qui pourra essayer de donner des ballons à Saiz et Alioski toujours dominés.
  3. On perçoit après la 60ème minute une meilleure utilisation de la largeur pour créer des décalages.
  4. Après la 60ème minute l’intensité physique monte d’un cran côté Leeds. L’adversaire a plus de difficultés à proposer des séquences de conservation.
  5. Entre la 70 et la 75ème minute Bielsa ne reste pas attentiste. Il sort Dallas et Saiz pour Clarke et Baker. Le but est  toujours de régénérer un milieu émoussé.
  6. Si le “head-coach” Bielsa ne sort pas Alioski, c’est probablement parce qu’il est conscient qu’il doit garder un joueur capable de faire des miracles sur coup de pied arrêté. Quasiment inexistant sur attaque placée ou attaque rapide, Alioski donne malgré tout raison à son coach en frappant merveilleusement un corner sur la tête de Jansson à la 88ème minute qui aboutit à l’égalisation.

»TEXT

Le jeu se termine ici pour cette semaine avec ces 27 remarques tactiques de l’auteur.

Vous pouvez rajouter des points bonus en donnant des idées/ contrepoints dans les commentaires. N’étant ni Bielsa ni un quelconque membre de son staff, toute l’analyse est ici le produit d’un regard extérieur, un œil certes vigilant mais toujours incomplet. Peut-être que vos remarques pertinentes permettront de nous rapprocher au plus près du bilan d’après-match réalisé par le staff  de Leeds. En bref, la trève internationale arrive à point nommé pour l’équipe de Bielsa. Cela va lui permettre de récupérer des joueurs, de mettre au repos son effectif et de retravailler son expression collective afin de repartir du bon pied à la reprise. Reproduire des prestations aussi inabouties n’est pas concevable s’il souhaite accéder à la Premier League.

 

Dimitri THOMAS Twitter @D3ITHOMAS
Pin It

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1