Top 10 : les tifos du week-end

par • 12/12/2017 • A la une, Top 10 des tifosCommentaire (0)1807

Les premiers flocons se font sentir et pourtant les clameurs ne cessent de monter des tribunes. La Grinta rend hommage chaque mardi à ceux, qu’il pleuve, vente, neige, se déplacent pour encourager leur équipe. Cette semaine encore ils ont accompli des prouesses : des réalisations magnifiques de quelques minutes dont il ne faudrait occulter les semaines de préparation. Et le tout fait main bien évidemment ! Noël, c’est tous les week-ends !

10. FC Carl Zeiss Jena 0-0 Karlsruhe SC

Commençons en douceur avec les supporters du FC Carl Zeiss Jena ! Rien que ça ! Beau tifo pour ce groupe de D3 allemande en deux temps : « Regardez un peu autours de vous, que voyez-vous ? ». La réponse est triviale : « Surkurve Jena, la seule possibilité ! ». La tribune constitue une mosaïque bleue, blanche et jaune à base de feuilles en papier et banderoles.

9. Eintracht Francfort 0-1 Bayern Münich

 

Classique mais efficace, à l’image du football allemand, ce tifo de l’Eintracht Frankfurt ! S’ils n’ont pas pu empêcher la défaite de leur équipe face au Bayern les ultras de l’Eintracht, les UF97, nous offrent déjà un beau cadeau ! Un tifo en plusieurs parties : les voiles sur les côtés aux couleurs de leur club, des drapeaux et confettis-papelitos au premier plan. La pièce maîtresse de ce tifo est évidemment l’aigle emblème du club, surplombant et recouvrant la moitié de la tribune. Belle réalisation !

8. Gornik Zabrze 1-1 Lechia Gdańsk


Direction le championnat polonais à présent ! Les ultras du Gornik Zabrze se sont illustrés de belle manière.  Le tifo réalisé au milieu de la tribune et étendu sur les deux anneaux est un maillot grandeur nature du Gornik Zabrze. Comment contrer le froid de décembre en Pologne ? Un petit craquage des familles fera l’affaire ! Pas assez cependant pour réchauffer nos cœurs… En cette fin d’année la tribune est endeuillée : « Pastor », un fan de Gornik Zabrze, a succombé à ses blessures après avoir été passé à tabac par des fans de Ruch Chorzów fin octobre.

7. OM 3-0 ASSE

 

Suite aux incidents face à Salzbourg, le haut du Virage Sud était fermé face à Saint-Etienne, ce qui n’a pas empêché les Ultras Marseillais du bas du Virage Sud de se faire entendre : « Nous sommes Bleus, nous sommes Blancs, et ensemble nous sommes de la dynamite » pouvions nous lire sur les banderoles déployées en trois parties par les supporters. Le tout ponctué d’un craquage délicieux. Tous les regards étaient malgré tout tournés vers le Virage Nord, et pour cause ! Les Yankee Nord Marseille 1987 fêtaient leurs 30 ans. « 5000 cœurs qui battent, un seul chœur qui chante » était affiché en bas du virage. Pour ses festivités le groupe a réalisé un tifo retraçant son histoire  : les différents emblèmes du club, telle une frise chronologique, ont été mis à l’honneur ! Si le clin d’œil vaut le détour, on pouvait espérer davantage pour les 30 ans d’un groupe à l’instar de ce craquage 48 heures avant la rencontre (voir vidéo). Notons l’originale réalisation des supporters marseillais à propos la culture du jeu à Marseille : « Ce soir pas de triche, on leur fend le cœur ».

6. Pise 2-3 Arezzo


Pise, cette ville mythique d’Italie, son club de Serie C, et sa Curva Nord. Malgré la défaite de leur équipe à domicile les supporters nerazzurri ont honoré la réputation des ultras italiens. Ils ont de la mémoire et n’oublient pas les gloires passées. À l’occasion de ce match la Curva Nord a souhaité rendre hommage à Willem Kieft, joueur de Pise entre 1982 et 1986. Le Néerlandais a fait rêver les supporters de Pise dans les années 1980. Il a ensuite fait le bonheur du PSV pendant de nombres années, éclipsé à l’époque par Van Basten malheureusement. « Willem, Willem, marque un but ! » ainsi s’est adressée à son héro la Curva à travers une banderole en bas de la Nord sous le regard ravi du grand blond. La tribune est ornée d’une banderole constituant le leitmotiv de chaque groupe ultra « Toujours plus haut s’élève le chant des ultras ».

5. Montescaglioso 1-0 Melfi

Campionnato di Eccellenza Basilicata ? Tout simplement l’un des championnats régionaux (D5) se tenant en Italie. Et là encore le célèbre adage « La passion n’a pas de division » prend tout son sens. Les ultras locaux, les ultras « Monte », ont disposé sur l’ensemble de la tribune un superbe tifo. Sur les côtés les couleurs bleues et blanches du club sont mises à l’honneur tandis qu’au centre l’emblème du club, de la ville sont mis en évidence. « Arrache la victoire… arrache la pour nous » clament-ils en référence à un chant transalpin répandu. Une très belle réalisation pour ce groupe. Pour ceux qui en doutaient encore l’Italie est bel et bien le pays du football.

4. Sankt Pauli 2-2 MSV Duisbourg

 

Encore un anniversaire au programme en cette fin d’année ! Cette fois-ci c’est la Südkurve Sankt Pauli, fondée en 2002, qui célèbre ses 15 ans d’existence. Pour l’occasion le groupe a fait preuve d’originalité et de créativité ! Une mise en scène digne d’un film de science-fiction : fusées, planètes, étoiles, cosmonautes, soucoupes volantes, martiens garnissent la tribune. Ce tifo porte l’inscription « 15 années en apesanteur » ! Au milieu nous trouvons leur planète : la planète « Ultras ». Jolie réalisation mais faiblard pour les 15 ans d’un groupe.

3. Lorient 2-1 Sochaux



La France pointe le bout de son nez et de belle manière ! Le Morbihan et le stade du Moustoir sont des habitués de notre classement. Les Merlus Ultras ont déployé un voile recouvrant leur tribune portant le nom du groupe et son emblème. Si nous avons déjà vu mieux en termes d’originalité, il faut ici rendre hommage au travail du groupe pour un tifo fait main, qui se démène chaque week-end. Good job.

2. Spartak Moscou 3-0 CSKA Moscou

Jour de derby en Russie ! Et celui-là s’annonçait bouillant ! Bon, le Spartak a pris une raclée. Le thème de la soirée ? La conquête ! Un travail remarquable. Un tifo en deux parties sur fond de feuilles de couleurs. À la conquête de l’Europe, du monde, les ultras du Spartak ont représenté un carrosse à pleine vitesse, tiré par des chevaux en furie : les conquérants ? Un chevalier maniant le fouet et un lad bien au chaud dans sa CP Company craquant quant à lui un fumigène. L’atout premier du bon conquérant ? Une carte. La deuxième partie du tifo, telle une mappemonde, montre tous les endroits où les supporters se sont rendus et où ils se rendront ! Magnifique ! « Voyager pour le Spartak » est leur devise. Le parcage côté CSKA n’est pas non plus en reste avec de beaux craquages.

 

1. Bursaspor 0-1 Fenerbahçe

 

À la première place, nous retrouvons Bursaspor et son fameux groupe Teksas. À l’occasion du match face au Fener les ultras ont coloré leur virage : un tifo telle une mosaïque constituée de feuilles en papier représentant l’emblème du club. Le groupe en profite pour rappeler sa longévité et le respect qu’on lui doit : 1967-2017 « Teksas a toujours été là » et « Chaque initiale se mérite ». Un tifo a aussi été réalisé sur une des tribunes latérales : des feuilles en papier vertes et blanches pour les couleurs du club avec l’inscription : « Avec votre honneur, avec votre dignité, avec votre âme » comme pour montrer que Bursaspor est invincible. C’est moins original que le Spartak mais la réalisation est parfaite.

Avec Thomas Boraca

Retrouvez chaque jeudi la Tribune Supporters chez notre partenaire But Football Club.

Merci d’envoyer photos et vidéos uniquement à cette adresse : top10destifos@lagrinta.fr !

 

 

 

Pin It

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1